To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.

La musique entretient avec les femmes une relation paradoxale : on la dit d'essence féminine, son nom provient d'ailleurs de figures mythologiques féminines, pourtant elle est encore aujourd'hui, le domaine artistique et culturel de loin, le moins féminisé.

Avec moins de 10% d’œuvres féminines produites ou programmées, 5,4 % d’instrumentistes sur scène (musiques actuelles) et très peu d'auteures, de compositrices... les femmes manquent à l’appel et ce, dans l'indifférence presque générale. 

Cette plateforme ressource propose un éclairage sur la réelle place des femmes dans la musique et entend bien démontrer que malgré la somme d'obstacles rencontrées par leurs créatrices,  les œuvres féminines sont loin d'être mineures dans l'évolution des genres musicaux. 

Valoriser les musiciennes d’hier, rendre visibles celles d’aujourd’hui pour encourager les vocations musicales de demain, tel est l’axe principal de Zixx. Loin des stéréotypes réducteurs et enfermants, il reconsidère la place des femmes dans la musique et ouvre sur un autre modèle.

Newsletters publiées

Culture musicale re-mixée, pionnières influentes, musiciennes actuelles, ressources... tous les 8 du mois

Zixx...  la musique sans muses !

N'en déplaise aux dieux grecs, le nom de cette publication dérivé du mot musique s'est affranchi de sa racine étymologique "muse" qui assigne les femmes à des fonctions passives. A ces créatures mythologiques subordonnées aux Dieux et dévouées aux hommes, sans existence ni désirs propres, Zixx préfère les sirènes musiciennes libres et pensantes.

Booster de la place des femmes dans la musique

Avec son double X, la marque génétique du féminin, ZIXX assume un parti-pris qui s'explique par une situation particulièrement inégalitaire dans ce domaine artistique et culturel :

manque de musiciennes, extrême rareté des œuvres féminines produites ou programmées, absence de femmes à des postes à responsabilité, persistance des préjugés, œuvres insuffisamment reconnues...

SWEATS 
EN VENTE À
LA BOUTIQUE

Inclure dans diviser

Hors de question ici de considérer que les créations féminines et masculines puissent être de nature différente, ou de généraliser les pratiques machistes et malveillantes de certains.

Il s'agit plutôt de ré-équilibrer la place des femmes dans la musique, de proposer un autre éclairage, de sortir des préjugés et des clichés de genre, sans pour autant transiger sur la qualité des œuvres.

Donner des modèles d'identification est indispensable pour sortir du cercle vicieux : invisibilité-absence.

La création musicale des femmes, un enjeu majeur

L'absence de créatrices dans la musique passe souvent inaperçue. Pourtant, écrire, composer, c'est prendre la parole. A travers la création musicale se joue l’expression d’un pouvoir symbolique dont les femmes doivent aussi s’emparer. Elargir leur place et leur influence dans tous les domaines culturels est impératif pour leur donner une voix équitable dans la sphère publique. Un enjeu de taille puisque l'écoute de la  musique arrive en tête des loisirs culturels, particulièrement chez les jeunes.

Place des femmes dans la musique

CONSTATER

Place des femmes dans la musique

COMPRENDRE

Absence, invisibilité des musiciennes

VALORISER

Une autre histoire de la musique
Culture musicale

DIVERSIFIER

S'INFORMER

Actu, agenda concerts, livres, films, liens...

ÉCOUTER

Playlists thématiques

Quels sont les mécanismes socio-historiques et culturels qui ont conduit à cette situation particulièrement inégalitaire ? Comment expliquer que la musique soit le domaine artistique et culturel le moins féminisé ? Quelles sont les difficultés rencontrées par les femmes, mais aussi quelles sont leurs réussites ?

Lil Hardin (1898-1971) est l'exemple de l'abnégation et de l'invisibilité des femmes dans la musique malgré un immense talent.

Enfant prodige du piano, elle a reçu une haute formation musicale, mais comme de nombreux afro-américains sa couleur de peau l'a empêchée de faire carrière dans la musique classique. Très prisée par les musiciens de jazz, elle était connue et expérimentée en composition et direction d'orchestre avant de rencontrer Louis Armstrong.

C'est elle qui a fait advenir le célèbre trompettiste, avec lequel elle restera mariée quelques année, en le poussant à se lancer, en lui composant et arrangeant de nombreux morceaux et en lui organisant des sessions d'enregistrements. Elle rapporte avoir eu l'impression de tenir l'échelle pendant qu'il en gravissait les échelons.

Sur cette vidéo de 1959, on peut apprécier son style à la fois fluide et percussif, mais aussi sa grande complicité avec Mae Barnes dans l'interprétation d'un standard du jazz Heebie Jeebies.

D'autres grands artistes ont joué les œuvres hardinienne, tel Ray Charles, Sidney Bechett, Aretha Franklin, Ringo Starr (Bad Boy), Iggy Pop (King of The Dogs).

Clip "Deap Vally" du duo californien High Horse composé de Lindsey Troy à la basse et de Julie Edwards à la batterie.

Soyez informé de nouveaux contenus...
Inscrivez-vous  pour recevoir nos newsletters

Votre inscription est doublement utile car elle permet d'attester auprès des partenaires et futurs partenaires de l'intérêt et de la fréquentation de ce média en accès libre. Vos données ne feront pas l'objet d'une exploitation extérieure.

Merci pour votre inscription !

Chiller jaune : batteuse.jpg
Bougeons les lignes avec style !

Plein de T-shirts, sweats, polos en coton bio...

pour déshabiller les préjugés et

parer toute la famille d'égalité, de couleurs et de musique...

Fil d'Actu

Musique & culture, politique, société...

Sorties d'albums

Crédits photos Menu : Femme Cythare @Met-NY /  Mary-Lou Williams @William P. Gottlieb, 1946, Library of Congress / Ana Popovic @ jack moutaillier / Wix Images

Crédits photos galerie : Sister Rosetta Tharpe @ Gale Agency -Amsterdam News Photograph Archive / Sophie Alour @ Sylvain Gripoix / Sylvia Robinson @ CC.Ben Ghazi Enterprises / Clara Ward / Marguerite Monnot @ Sacem / Maria-Anna Mozart @ peinture de Johann Nepomuk della Croce, vers 1780. Stiftung Mozarteum, Salzbourg / Rokia Traoré @romanski / Gaëlle Buswell @Guillaume Eymard / Maria Szymanowska @ Kokular Aleksander / Trina Hamlin @ Nicole Compte / Deborah Coleman @ CC.Javier Diaz Barrera / The Luthe  Player par Orazio Gentileschi @ National Gallery of Art, Washington - Ailsa Mellon Bruce Fund / Tiny Ernestine Davis @ auteur inconnu / Mimi Fox @ Mimi Fox Guitar / Wix images / Ma Rainey @ Commons Media / Wix images / Rebecca Clarke @ Hopkins Studio, Denver / Mary-Lou Williams @William P. Gottlieb, 1946, Library of Congress / Esperanza Spalding @ Ben Alman CC. / Orazio Gentileschi @ National Galery of Art Washington / Mademoiselle K @ Creative Commons -Jemite / Dardannelle Hardley @ W. Gottlieb, Library of The Congress / Reinette l'Oranaise @ auteur inconnu- Algérie / Blanche Calloway @ Studio Mauricé-Chicago / Dj Lolita @ Collectif Les Biches / Bessie Jones @ Commons wikimedia / Valerie Junes @ CC. Wayne Dabney / Isabelle d'Este par Le Titien @Kunsthistorisches Museum Vienne / Ciarra Black / Joni Mitchell @ Jack Robinson Archives / Judy Mowatt @ UrbanImage.tv / Vivien Garry @ W. Gottlieb The Library of Congress / Keren Ann @Julien Weber / Goldie and The Gingerbreads / Fanny Hensel Mendelssohn @ Domaine Public